Le fameux baume de Madam Cj Walker

Avez-vous regardé la nouvelle série Netflix « selfmade », racontant la vie de madame CJ Walker, première femme noire américaine à avoir fait fortune avec un baume magique et révolutionnaire pour les cheveux ?
 

Sarah Breedlove, de son nom de jeune fille, a passé son enfance dans les champs de coton du sud des Etats Unis. Pauvre. Très pauvre. Mariée à un homme alcoolique et violent, elle perd ses cheveux, tombe en dépression, et c’est le cycle infernal chez cette pauvre femme qui ne mange probablement pas tous les jours. 

Elle travaille alors comme blanchisseuse pour nourrir sa fille et c’est justement l’une de ses clientes qui va l’inspirer.
 


Cette dernière s’appelle Addie Munroe. C’est une belle jeune femme à l’allure élégante et soignée, qui vient de créer son baume capillaire. Elle en offre à Sarah en échange de service de blanchisserie. Et l’aventure commence... J’en profite pour saluer la très belle interprétation de l’actrice, Octavia Spencer, (sur la photo ci dessus), dans le rôle de Sarah. Une actrice que l’on connait sans vraiment connaitre. Son visage nous est familier dans plusieurs séries et films américains.


Comment avez-vous trouvé cette série ? Personnellement, en tant que femme entrepreneure, j’ai évidemment été sous le charme de cette histoire très inspirante. Mais j’ai aussi ressenti un malaise. 

En effet, aussi intelligente, ambitieuse, inspirante, merveilleuse soit elle, madame Walker a quand même volé la formule de sa cliente pour créer son baume qui fera d’elle une millionnaire, coiffant au poteau sa rivale. Dur.

Certes, elle a amélioré la recette. Mais ce n’était quand même pas son idée à la base. Et ça, ça me met un peu mal à l’aise vis-à-vis de cette Addie Munroe. D’autant plus que la série Netflix nous montre bien à quel point Addie a redonné sourire et confiance à Sarah grâce à son baume magique qui a fait repousser ses cheveux, elle qui commençait à être vraiment chauve. Sans le consentement d’Addie, Sarah prend plusieurs pots pour les vendre sur le marché.

Addie l’apprend et c’est la fin de leur collaboration. Furieuse, Sarah décide de se venger en créant elle aussi son baume. Comment ? En s’inspirant de la recette d’Addie.

Hmmm…

Du coup, j’ai eu envie de savoir qui est cette Addie Munroe. 

  

"Je suis une femme originaire des champs de coton du Sud. De là, j'ai été promue dans la cuve de lavage… de là dans la cuisine… et de là, je me suis promue moi-même!"


Madame C.J. Walker.1912


A lire également

Annie Turnbo malone: La femme cachée de la série



Visiblement, il s’agirait en fait d’Annie Turnbo Malone, une afro américaine qui avait monté son business de produits capillaires, ligne nommée « Poro » à la fin des années 1800. 

Elle connu un tel succès qu’aujourd’hui encore, le « National Museum of African American History and Culture » la considère comme la pionnière de l’industrie de la beauté afro américaine.

Je regrette que Netflix n’ait pas un peu plus éclairé sur ce personnage. Une femme tout aussi inspirante, qui elle aussi, s’est battue avec les préjugés de l’époque, et qui a cru à son ambition. 

Ce qui est important à retenir n’est peut être pas « qui a inventé ce baume en premier » mais plutôt la leçon de cette série. 


Croyez toujours en vos rêves, osez transcender vos peurs, vos préjugés, et ne laissez personne freiner votre ambition.

 

Et sinon, ce fameux baume, je le trouve où aujourd'hui? 


Je ne sais pas vous mais j’ai décidé d’explorer internet de fond en comble, à la recherche de ce baume magique. Car en regardant cette série, on n’a qu’une envie : l’essayer tout de suite !  

Après de longues recherches (je suis une femme très têtue), j’ai trouvé la gamme de soins madame CJ Walker en vente chez Sephora aux états unis. Mais aucune trace du célèbre baume parmi toute la gamme de produits capillaire de la marque. Très bizarre ! 

J’ai donc cherché sur le site français, au cas où, et là, il n’y a carrément aucune mention de la marque madam cj walker. 

Continuant mes recherches, j’ai découvert une marque américaine pour cheveux afros : « Camille Rose naturals », qui vient tout juste de sortir en Mars, un baume         « Tribute to Madame CJ Walker », dont le packaging ressemble étrangement à l’original.




Je vous vois d'ici faire les mauvaises langues "mais c'est le même pot"! 

C'est en effet une parfaite copie de l'original. N'oubliez pas qu'il s'agit d'un baume "tribute to madam cj walker", hommage sorti en même temps que la série Netflix...D'où la ressemblance..."Smart enough !"

Penchons nous à présent sur la composition exacte de ces deux baumes




L'original "Wonderful Hair grower"


Concernant le baume de Sarah Cj Walker, la maison nous apprend que les ingrédients ont changé depuis 1906 vu les progrès de la science en matière de beauté des cheveux. 

Voici ce qu'il contenait à l'origine: 
 
INGREDIENTS : Recette originale de 1906 
Sulfate de cuivre, cire d’abeille, petrolatum : soit « gelée de pétrole », ou "vaseline", huile de coco  

Vous aussi vous avez eu un petit épi qui s'est formé sur la tête à la lecture de "gelée de pétrole"?

Oui, dommage. Car même si cela reste une graisse minérale, donc, naturelle, l'extraction se fait par procédés chimiques et on n'a pas du tout envie d'avoir des dérivés de pétrole sur notre cuir chevelu, je vous l'accorde. Mais ce n'est pas pire que de mettre de la vaseline sur ses pieds. 

A voir...

 

Le nouveau: celui de Camille Rose, marque créée par Janell Stephens.

Vu que c'est une édition "hommage", on est en droit de se demander pourquoi ils n'ont pas juste refait la recette originale. 

Non, ils ont ajouté plein de chouettes huiles végétales, mais pas que...


 
INGREDIENTS : Recette de 2020
Pris tels quels sur leur site, qui fait très "cosmétique nature, plantes, organique... :


Ricinus Communis (castor) seed oil, Paraffin, soybean oil, cannabis sativa (hemp) seed oil. Melia zadirachta seed oil, sulfur, lecithin, msm, bacopa monnieri (brahmi) oil, phyllanthus emblica, sesamum indicum (sesame) seed oil, aloe barbendensis leaf extract, trigonella foenum-graacum (fenugreek) seed oil, carthamus tinctoirus ( safflower) oil, fragrance and LOVE!
Traduction : 

Car moi non plus je n'aime pas les listes INCI compliquées avec des termes bizarres. Cela pourra vous servir aussi pour vous aider à décrypter d'autres compos, à lire avant d'acheter vos produits. (A ce titre, j'en profite pour vous dire que je vous prépare un annuaire complet des ingrédients pour vous aider à mieux consommer. )
 

Ricinus Communis (castor) seed oil : l’huile de ricin, connue depuis longtemps pour faire pousser les cheveux

Paraffin : Pour ceux qui l’ignorent, la paraffine est un extrait des résidus solides du pétrole. On l’appelle d’ailleurs parfois la « graisse minérale ».

soybean oil : l’huile de soja

Cannabis sativa (hemp) seed oil : l’huile de chanvre

Melia zadirachta seed oil : l’huile de graines de faux neem (lilas)

Sulfur : du soufre

Lecithin : de la lécithine (probablement de soja)

Msm : méthyl-sulfonyl-méthane. Composé présent naturellement dans l’organisme notamment via le plasma sanguin. On l'utilise également dans les composés pharmaceutiques. C'est un dérivé de soufre qui entre dans la formation de la kératine, donc parfait pour les cheveux!

Bacopa monnieri (brahmi) oil : de l’huile d’hysope. Egalement appelée Bacopa : connue pour lutter contre la chute des cheveux et les démangeaisons du cuir chevelu, entre autres. 

Phyllanthus emblica : huile d’Amla, célèbre petite baie, secret des magnifiques cheveux des femmes indiennes  et saoudiennes. 

Sesamum indicum (sesame) seed oil : huile de sésame

Aloe barbendensis leaf extract : extrait de feuille d’aloe vera

Trigonella foenum-graacum : graines de fenugrec, très connu en Tunisie sous le nom de « Helba ».


Dans une composition cosmétique, ce sont les trois premiers ingrédients qui sont présents en plus grand nombre dans le produit. Ici, c’est donc l’huile de ricin qui est présente en plus grande quantité, puis la paraffine et l’huile de soja. Puis tous les autres. Autant vous dire qu’il ne doit pas y avoir beaucoup de fenugrec. .


Et si on essayait de la faire soi même ? 

Maintenant que vous avez les ingrédients, ce serait chouette qu'on essaie ensemble d'obtenir une recette fait maison et 100% naturelle !  

On y va, on essaie, et on se retrouve dans un prochain post pour partager nos essais? 
Rdv en commentaires ci dessous !

 nadia Jendoubi

Styliste éco responsable, praticienne Reiki, yogi, passionnée de cuisine naturelle et de lifestyle vintage.

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published